Parcours

J’aime le papier sous toutes ses formes, sa fragilité, sa résistance.

Petite, je griffonnais, gribouillais déjà dessus. J’ai persisté et ai même fini par en peindre, en déchirer, en coller, voire en fabriquer.

En 2008, je me suis lancée dans le découpage papier. Et puis, et puis… j’ai allié le découpage aux histoires en créant des spectacles d’ombres et de contes animés.

Scroll to top